Nos magasins       > Devenir Franchisé       > Nous rejoindre
> Garantie Satisfait ou 100% Remboursé pendant 100 jours !

Alerte Panier

Le bon d'achat %CODE_PROMO% a été supprimé du panier car il n'est pas valide pour votre commande.
Retrouvez les conseils de nos opticiens et autres news avec "Le mag optique" !

Les articles du mag

Voir plus d'articles

Presbytie : verres progressifs et temps d'adaptation

 

Presbytie et verres progressifs

A partir de l'âge de 40 ans, le cristallin de l'oeil perd de sa souplesse. Lui qui permet à l'oeil de s'adapter à différentes zones de vision (de près, de loin à distance intermédiaire), la vision de près devient soudain difficile. Il est impossible de prévenir et d'empêcher la presbytie. Elle apparaît avec l'âge et empire avec le temps.

S'il n'est pas possible de la stopper ou de la réduire, il est néanmoins possible de la corriger ! Le verre progressif est utilisé depuis les années soixante pour corriger la presbytie. Aujourd'hui, cette technologie s'est améliorée et les verres progressifs sont de plus en plus confortables.

Le verre progressif possède différentes zones :
  • Le bas du verre est réservé à la vision de près. Il est notamment utile pour la lecture.
  • Le haut du verre corrige la vision de loin.
  • Le milieu du verre corrige la vision intermédiaire.

Les côtés des verres sont des zones d'aberration. Celles-ci sont floues et il est désagréable de voir au travers, la vision étant déformées. Selon la qualité du verre, elles sont plus ou moins importantes, mais elles sont impossibles à éviter.

Posséder une paire de lunettes avec des verres progressifs vous permet de ne pas avoir sur vous constamment deux paires de lunettes différentes (une pour la vision de près, une pour la vision de loin). Les verres progressifs corrigeront votre presbytie ainsi que d'autres problèmes de vision si vous en avez (myopie, hypermétropie, astigmatisme).

Les verres progressifs sont toujours faits sur-mesure. Il faut choisir une monture qui a une hauteur de verres de 28 mm minimum. Autrement, le verre ne peut pas être taillé de manière adéquate.

Le temps d'adaptation

Porter une paire de lunettes à verres progressifs peut être déroutant les premières semaines. En effet, le cerveau doit s'adapter et apprendre à regarder dans la bonne zone du verre en fonction de l'action en cours. Pour cela, il est conseillé d'attendre deux à trois semaines. S’il existe toujours une gêne après cela, il sera nécessaire de consulter votre opticien pour vérifier que vos verres sont bien adaptés.

Il est également conseillé de porter des verres progressifs dès le début de la presbytie. En effet, lorsqu'elle est encore légère, s'adapter à des verres progressifs sera plus aisé. La gêne sera plus superficielle et le cerveau s'habituera plus facilement.

Enfin, voir à travers des verres progressifs nécessite d'apprendre une manière différente d'observer les choses. En effet, plutôt que de bouger les yeux, il faudra apprendre à bouger la tête et garder les yeux dans la bonne zone de vision. Après quelques semaines, tout se fera naturellement. Mais les premiers jours, c'est assez déroutant et peut causer des maux de tête et des vertiges. Par exemple, comme les zones d'aberration du verre sont sur ses côtés, il faudra garder les yeux droits et tourner la tête de côté. Aussi, pour monter des escaliers, il faudra regarder au milieu du verre (zone de vision intermédiaire) et baisser la tête. Il ne suffira plus de baisser les yeux.


Votre navigateur est désuet

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×