Nos magasins       > Devenir Franchisé       > Nous rejoindre
> Garantie Satisfait ou 100% Remboursé pendant 100 jours !

Alerte Panier

Le bon d'achat %CODE_PROMO% a été supprimé du panier car il n'est pas valide pour votre commande.
Retrouvez les conseils de nos opticiens et autres news avec "Le mag optique" !

Les articles du mag

Voir plus d'articles

La ministre de la santé souhaite encadrer le prix des lunettes

Marisol Touraine, ministre de la santé avait annoncé à la fin du mois d’octobre dernier au journal du Dimanche qu’elle souhaite pouvoir encadrer le prix des lunettes. Il s’agirait d’ailleurs du prochain grand chantier du gouvernement français. Suite aux affaires de certains opticiens pratiquant des fraudes aux mutuelles, le gouvernement français voudrait donc réagir afin de stopper ce phénomène des factures gonflées de l’optique en France.

ministre santé lunettes

 

Avec les prothèses dentaires, les lunettes font partie des dépenses de santé les plus importantes pour un foyer français. Avec les temps de crises que la France rencontre ces dernières années, les français se retrouvent de plus en plus étranglés dans leur budget, et les dépenses liées à leur vue deviennent souvent un obstacle. En effet, beaucoup de français renoncent même à s’équiper en lunettes, reculant devant la facture présentée par les opticiens. Cependant, dans beaucoup de pays d’Europe, les habitants se sont tournés vers les opticiens en ligne, afin d’alléger leur facture de lunettes, tout en possédant un équipement de qualité similaire. La ministre de la santé a donc annoncé qu’elle souhaite remédier à ce problème en "recadrant le prix des lunettes".
 

"Il faut d’abord réguler le prix des lunettes et des prothèses dentaires. La tarification de ces produits doit être mieux encadrée et l’information des patients améliorée. Il faut aussi aider le développement de réseaux de soins et de magasins agréés par les mutuelles qui permettent aux assurés de bénéficier de tarifs plus bas."
 

Les prix des montures et des verres sont montrés du doigt par le gouvernement, mais aussi les délais nécessaires pour avoir un rendez-vous chez un opthalmologue. Il n’est effectivement pas rare de devoir attendre près de 6 mois avant de pouvoir se faire contrôler la vue par un ophtalmologue. Marisol Touraine souhaite donc pouvoir alléger les contraintes liées à la fabrication des lunettes en proposant que certains examens très précis soient réalisés par les orthoptistes ou les opticiens. Ceci permettrait d’alléger le processus nécessaire pour faire une paire de lunettes et surtout ne pas avoir des délais de 6 ou 7 mois avant de pouvoir enfin avoir un équipement à sa vue.

Votre navigateur est désuet

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×